Hommage à Raymond Canitrot de St-Paul des Fonts, parrain de la promotion 45/22 de l'Ecole de Gendarmerie de Tulles

Rédigé le 12/01/2023


C'est une tradition dans les Ecoles de Gendarmerie de choisir un nom pour sa promotion parmi les noms de héros proposés par leur service "historique".
La promotion 45/22 qui compte actuellement 123 élèves gendarmes a décidé de prendre pour nom celui d'un héros né sur notre territoire, à St-Paul des Fonts en 1904, Raymond Canitrot.
58 élèves de la promotion, 3 cadres, l'aumônier catholique ainsi que le Général Gouvard commandant de l'école étaient à St-Paul des Fonts samedi matin aux côtés des élus locaux, des représentants de la gendarmerie au niveau du département le Colonel Brachet, mais aussi du secteur de Millau le major Daniel Rosa et des descendants de leur parrain, pour une cérémonie en hommage à Raymond Canitrot. A noter également la présence de la classe défense du Lycée St Gabriel de St-Affrique.

A l'invitation du gendarme Jean-Baptiste de La Pastellière, tout le monde s'était donné rendez-vous au cimetière de St-Paul des Fonts où avait lieu une cérémonie émouvante. Au cours de celle-ci  la classe défense du Lycée St-Gabriel a présenté Raymond Canitrot et ses faits d'armes. Une plaque commémorative était ensuite remise au maire du village Anne Calmels qui remerciait la promo de l'école d'avoir choisi cet enfant du pays pour les représenter. Les élèves ont ensuite entonné la Marseillaise a capella ainsi qu'un chant sur les exploits de leur parrain. Une gerbe était ensuite déposée sur la tombe par le Général Gouvard, l'aumônier et Mme Couderc, fille de Raymond Canitrot.
Ce bel hommage s'est terminé autour d'un apéritif et d'un repas au Domaine d'Alcapiès à St-Jean d'Alcapiès. Les élèves gendarmes étaient ravis de découvrir le territoire où est né  le gendarme Canitrot.
D.R.


Qui est Raymond Canitrot ? Le gendarme Raymond Canitrot est né le 14 novembre 1904 à St-Paul des Fonts. Il a été gendarme à la Légion de Gendarmerie du Languedoc. Il a servi dans les FFI de l'Aveyron du 25 juin 1944 au 25 août 1944 et a été membre du Maquis Paul Claie. Le 23 août 1944 au retour d'une permission à St-Gervais sur mare dans l'Hérault il est pris sous le feu violent d'armes automatiques et décède, les gendarmes qui l'accompagnaient échappant à la mort par miracle. Au cours de sa carrière il a obtenu 4 citations : il a été décoré de la légion d'honneur, de la médaille militaire, de la croix de guerre 1939-1945 avec palme, de la croix de guerre des théâtres d'opérations extérieures avec palmes, de la croix du combattant, de la médaille coloniale avec agrafe en vermeil "Maroc 1925" et de la médaille commémorative française de la guerre 1939-1945. De plus, son nom a été donné à la Brigade de Gendarmerie de Bédarieux.